Dimanche 08/01/2017: BABABRU-ASUB 48-45

Le choc de cette journée a tenu toutes ses promesses : combat physique, âpre mais régulier, intensité maximale, suspens et dénouement final dans la dernière minute.

Cette nouvelle équipe a du répondant. Un jeu intérieur riche avec à la fois un pivot surpuissant (me suis cogné dessus avec mes 105 kg, il a pas bougé mais moi je tremble encore) et un autre très remuant. Et des ailiers virevoltants et rapide, très (enfin par rapport à nous en tout cas…).

Malgré l’absence de Rach (mais qui nous a bien manqué face à une telle équipe, surtout  dans la gestion de fin de match), nous avons fait jeu égal durant quasi toute la partie.

Le duo Costa/Dany se chargeait avec « tact » du molosse  tandis qu’Alexis, chaud comme la braise allumait le dancefl…sorry le parquet de l’Asub arena.

Coach Fred multipliait les changements et se chargeait lui-même de remettre le jeu dans le bon sens quand le besoin s’en faisait sentir.

Mais au final, le physique a payé et malgré une très belle résistance, on a du s’incliner d’un fifrelin.

Mais ce que nous retiendrons de ce dimanche, c’est le retour, SUR LE PARQUET, de Monsieuuuuuuuur Aleeeeeex Sandrooooooon, jeune retraité du basket (pas du pickwick). On espère tous la confirmation de ce retour au plus haut niveau…

 

J’aimerai également remercier Gelée, clubman par excellence, qui était bien présent durant le match mais n’a pas eu l’occasion de monter. Il a néanmoins  motiver les troupes avec enthousiasme. Tout comme François, qui arrive à se lever quand il  ne joue pas. Très belle prestation au chrono  de sa part.

 

Au complet, au retour, moi je dis qu’on va se les faire…

Vendredi 16/12/2016: ASUB Tennis-BNB 40-32 (reserve: 29-48)

Splendide et retentissante victoire contre le champion en titre.

C’était déjà il y a 15 jours mais qu’elle était belle cette victoire.

Car c’était pas gagné d’avance. Costa, François, Coach Fred, Laurent, entres autres manquaient à l’appel.

Alors certes, il manquait quelques joueurs du côté des banquiers mais ça les empêchaient pas de démarrer pied au plancher.

Le match était quasi plié après le 1er quart.

Et puis, mine de rien (la panne du tableau d’affichage a du bien aidé), on est revenu dans le parcours.

Nico a comme d’hab balancer ses shoots qui rentraient les uns après les autres sans que ce perturbe nos adversaires, sans doute trop confiant.

Comment on est arrivé à seulement  25-27 à la mi-temps, ça, personne ne sait l’expliquer.

A la mi-temps, le mot d’ordre était clair, on cadenasse tout.

Message reçu 5 sur 5. Le pack a fait le job, O point encaissé sur tout le quart !

Seul hic, 0 point marqué non plus……. !

Du jamais vu selon les arbitres.

Fin de match épique et au final, une victoire made in asub, avec les tripes, le cœur….

Les renforts de la réserve avaient visiblement tous piscine, on a donc assuré l’essentiel pour le match réserve, éviter le forfait.

Prochain match, ce dimanche 8 janvier at home contre la révélation de cette saison, la nouvelle équipe du Bababru, candidat déclaré au titre. Plus fort, plus rapide et plus jeune que la Banque national.

Mais même pas peur, enfin si on a une équipe….