ASUB News

16-02-2020: DERBY ASUB !!!

Aaaah les derbys. Le genre de match où il y a un petit degré en plus dans la salle. Où tu sais que le résultat influencera la convers’ au Pickwick. Où la mousse d’après match a cette petite bulle en plus en cas de victoire, et ce petit arrière-goût amer en cas de défaite.
En ce dimanche matin, du monde sur le pont, une fois l’entrée (de gauche) trouvée. La feuille est remplie, au moins de notre côté. Les yeux sont plus ou moins ouverts, les haleines plus ou moins fraîches. Début du match, le moteur est un peu froid. Match sans vrai rythme, premier quart équilibré. Sans hyper bien jouer, on reste dans le match.
Qui dit deuxième quart-temps, dit deuxième vitesse. On la passe, et le All-Star se demande toujours où on est. Défense bien en place, attaque assez patiente. On encaisse un petit point en dix minutes, l’écart est creusé. 15 points d’avance à la mi-temps.
En deuxième, le moteur ronronne et le Tennis ne sera pas vraiment inquiété. Rach’ dirige la défense, Marc est présent en dessous (et plus c’est compliqué, plus ça rentre), Costa revisite le bras roulé, au grand dam d’une Ritalie un peu dépassée. Tout roule, l’écart grimpe, le Tennis gère, et ouf qu’on est sympa, sinon ça tournait à la correction. Cruise control enclenché, victoire à l’arrivée, 56-36.
La mousse est plutôt pétillante

 

Comme j’ai encore un peu d’encre)
Soulignons le beau match réserves, avec une seconde feuille à dix noms (ce dimanche fera date). Après un début de match somme toute équilibré, le Tennis perd un peu de terrain. Malgré cela, un sursaut d’orgueil verra nos couleurs s’accrocher, et revenir quelque peu. Les adversaires exploitent néanmoins assez bien leurs opportunités. Sergio fait la grue dans son coin, Vince se rappelle pourquoi le basket du nord du pays ne lui convient que moyennement… Et à l’arrivée, malgré les encouragements de la classe – assez littéralement – biberon et une belle combativité, le Tennis doit s’incliner d’une dizaine de points.
On notera que la troisième mi-temps a été remportée sans trop de difficultés, à la mousse comme à la pizza.
Un bon moment au bar avec tout le monde, et un bon moment après au Brussels. Parce que l’ASUB, c’est ça aussi.
Bonne nuit tout le monde ?

5b860f0c-8a95-4c09-8f6a-8b3841d27495

 

Et puis Philippe en action !!

02-02-2020: Royal 66 vs. ASUB Tennis 73

Le Tennis sur le pont de très bonne heure ce matin, pour un match face à une équipe actuellement sur le podium du championnat. L’opposition s’annonçait corsée. Fort heureusement, les troupes sur le front sont présentes en nombre : dix joueurs sur la feuille. Après quelques rots et autres gargouillements d’estomac pendant l’échauffement, le match commence, sur un rythme pas hyper élevé. On n’a jamais su mettre beaucoup de rythme contre cette équipe par le passé. Spoiler alert : on n’y est pas vraiment parvenu aujourd’hui. MAIS après quelques fluctuations, et malgré la belle réussite adverse, le match est très équilibré. Le Royal est devant, mais ne creuse pas l’écart. On tente de faire travailler leur défense, le secteur intérieur se bat et prend des fautes, la balle ressort bien quand il faut, Alexis est chaud derrière la ligne, on s’accroche. La mi-temps est sifflée avec un petit retard.
Le deuxième acte est un travail de sape. Les pivots vont toujours chercher des fautes, et l’adversaire met un certain temps à se dire « Tiens, on devrait peut-être sortir sur leur distributeur. » Punition assez immédiate, Rach’ les arrose, tournée gratuite et pas forcément minérale. On enregistrera dix trois points au total, pour l’équipe, sur le match. L’adversaire fatigue mais l’écart ne passe jamais les cinq points, dans un sens ou dans l’autre. La défense individuelle (yep, un dimanche matin) du Tennis les use. Le Tennis passe devant. Mais comme on est joueurs, on leur donne quelques balles faciles. Les dernières minutes restent tendues et sont une question de gestion (yep, toujours dimanche). Et à ce petit jeu, le Tennis s’en sort bien. Petit écart, pas mal de lancers, adversaire fatigué puis réduit à quatre en toute fin de match. On tient bon, pour s’imposer 66-73 (je pense) : une fort belle victoire à l’usure, qui fait du bien au moral. On a été faire du bien à nos gosiers juste après.
Première mi-temps perdue, deuxième mi-temps gagnée, troisième mi-temps remportée sans opposition.
Le Tennis du dimanche matin a plutôt bonne gueule.

17-01-2020: RPC Anderlecht 62 vs. ASUB Tennis 54

Un match à deux visages. Le premier, en première mi-temps, est assez moche. Du genre de moche que tu veux pas ramener même sur un malentendu et qu’il fait sombre dans la soirée. L’esprit de la rencontre est fair play, mais les arbitres n’aident pas, des deux côtés (de l’avis de tous les joueurs), et ça met un peu de tension. La tension fait gambader les gens, et au jeu du gambadage, on est derrière contre une équipe d’Anderlecht jeune et physique. On n’a pas le contrôle de l’espace aérien non plus, avec des des rebonds-volley de l’adversaire, et ça donne pas mal de deuxièmes, voire troisièmes options à nos hôtes du soir.
Bref (ou pas), une quinzaine de points de déficit à la mi-temps.

Le second visage est plus avenant. Du genre farouche d’abord, pour ensuite donner le max. Le troisième quart-temps voit donc un Tennis déjà plus entreprenant, la première mi-temps (et un croissant) est digérée. Malgré les effectifs réduits de notre côté (à 7 dont un à la table), les échanges s’équilibrent.
Vient le quatrième quart, qui sonne la charge. Un (environ) 10-0 bien tassé, des mouvements incisifs, un Xavier tranchant de près et précis de loin sans les bières du jeudi, un Fred calmé qui lâche son flotteur patenté à 5 mètres, des pivots combatifs sous l’anneau. L’écart fond, le doute s’installe à Anderlecht. Ils peuvent néanmoins compter sur de solides individualités pour stopper l’hémorragie. On se bat jusqu’au bout, pour échouer à 62-54, mais avec la satisfaction d’avoir montré un bien meilleur visage en deuxième mi-temps.
Du bien moche au plus mordant, on retiendra l’ASUB de la deuxième mi-temps.

Dimanche 08/01/2017: BABABRU-ASUB 48-45

Le choc de cette journée a tenu toutes ses promesses : combat physique, âpre mais régulier, intensité maximale, suspens et dénouement final dans la dernière minute.

Cette nouvelle équipe a du répondant. Un jeu intérieur riche avec à la fois un pivot surpuissant (me suis cogné dessus avec mes 105 kg, il a pas bougé mais moi je tremble encore) et un autre très remuant. Et des ailiers virevoltants et rapide, très (enfin par rapport à nous en tout cas…).

Malgré l’absence de Rach (mais qui nous a bien manqué face à une telle équipe, surtout  dans la gestion de fin de match), nous avons fait jeu égal durant quasi toute la partie.

Le duo Costa/Dany se chargeait avec « tact » du molosse  tandis qu’Alexis, chaud comme la braise allumait le dancefl…sorry le parquet de l’Asub arena.

Coach Fred multipliait les changements et se chargeait lui-même de remettre le jeu dans le bon sens quand le besoin s’en faisait sentir.

Mais au final, le physique a payé et malgré une très belle résistance, on a du s’incliner d’un fifrelin.

Mais ce que nous retiendrons de ce dimanche, c’est le retour, SUR LE PARQUET, de Monsieuuuuuuuur Aleeeeeex Sandrooooooon, jeune retraité du basket (pas du pickwick). On espère tous la confirmation de ce retour au plus haut niveau…

 

J’aimerai également remercier Gelée, clubman par excellence, qui était bien présent durant le match mais n’a pas eu l’occasion de monter. Il a néanmoins  motiver les troupes avec enthousiasme. Tout comme François, qui arrive à se lever quand il  ne joue pas. Très belle prestation au chrono  de sa part.

 

Au complet, au retour, moi je dis qu’on va se les faire…

Vendredi 16/12/2016: ASUB Tennis-BNB 40-32 (reserve: 29-48)

Splendide et retentissante victoire contre le champion en titre.

C’était déjà il y a 15 jours mais qu’elle était belle cette victoire.

Car c’était pas gagné d’avance. Costa, François, Coach Fred, Laurent, entres autres manquaient à l’appel.

Alors certes, il manquait quelques joueurs du côté des banquiers mais ça les empêchaient pas de démarrer pied au plancher.

Le match était quasi plié après le 1er quart.

Et puis, mine de rien (la panne du tableau d’affichage a du bien aidé), on est revenu dans le parcours.

Nico a comme d’hab balancer ses shoots qui rentraient les uns après les autres sans que ce perturbe nos adversaires, sans doute trop confiant.

Comment on est arrivé à seulement  25-27 à la mi-temps, ça, personne ne sait l’expliquer.

A la mi-temps, le mot d’ordre était clair, on cadenasse tout.

Message reçu 5 sur 5. Le pack a fait le job, O point encaissé sur tout le quart !

Seul hic, 0 point marqué non plus……. !

Du jamais vu selon les arbitres.

Fin de match épique et au final, une victoire made in asub, avec les tripes, le cœur….

Les renforts de la réserve avaient visiblement tous piscine, on a donc assuré l’essentiel pour le match réserve, éviter le forfait.

Prochain match, ce dimanche 8 janvier at home contre la révélation de cette saison, la nouvelle équipe du Bababru, candidat déclaré au titre. Plus fort, plus rapide et plus jeune que la Banque national.

Mais même pas peur, enfin si on a une équipe….

Commentaires de Lionel, Coach équipe 1ère des Old Stars

SAISON 2011-2012:

SAISON 2010-2011:

Coup de gueule du coach O.S:

Ce dimanche devait être une confirmation de notre belle victoire sur le RSNB mais ce fut une belle débandade!

En effet, Tom, Louis et moi sommes retrouvés seul pour disputer le match contre Electrabel.

A l’ASUB , nous ne sommes pas des professionnels et on vient ici pour s’amuser en toute décontraction et selon nos disponibilités.

Mais un minimum de politesses et de respects pour les personnes qui travaillent bénévolement pour que tout le monde puisse s’amuser entre copains est

un minimum syndical (vert bien sur).

Quand on fait le choix d’une activité on le fait de son propre choix et si on le fait il faut assumer ses choix .

Quand je fait la nuit et que je viens jouer le matin c’est parce que je le veux bien mais aussi parce que j’ai un esprit d’équipe qui vaut plus que mes intérêts personnels; ce qui n’est pas le cas pour tous.

Ce dimanche, j’ai refusé une place sur les plateaux de tv pour les débats dominicaux pour que vous puissiez jouer votre match en l’absence de Serge.

Je me suis levé toute la semaine à 3H00 du math et j’aurais aussi pu rester dans mon lit mais quand j’ai pris un engagement je le tiens.

En conclusion; si vous estimez que vous pouvez venir faire votre petit match quand cela vous arrange sans avoir la politesse de prévenir de votre présence ou de votre absence alors que j’ai envoyé un mail à tous avec mes coordonnées tant mieux pour vous. En ce qui me concerne, j’ ai pris l’engagement de m’occuper de l’équipe jusqu’à la fin de saison et je tiendrai cet

engagement. Quand à l’année prochaine si rien ne change, j’irai m’amuser avec des gens avec qui le sens « respect » veut encore dire quelque chose car faire une nouvelle saison comme celle -ci: non-merci.

A bon entendeur;salut.

Lionel.
Asub OS – BCAB – Février 2011 – Le renouveau des Old .Star :

Après les victoires contre l’AVIA (coupe et championnat), nous avons rencontré les leaders du

Championnat : le « BCAB ». Avec une équipe réduite, nous avons failli créer la surprise mais il nous a

manqué un homme de plus pour pouvoir conclure victorieusement cette rencontre.

Cette semaine, c’était un autre gros morceau qui nous attendait. Cette fois, je disposais d’une équipe

presque complète avec le retour de Dario ; l’arrivée de Mario ; les présences de Costa (souffrant

d’Alzheimer) et du grand Séba mais l’absence de Tom (ski) et Nicolas (travail).

Nous avons presque joué le match parfait en dominant tous les secteurs du jeu et présentant

un esprit que l’on avait plus vu depuis longtemps. Les rotations ont permis de fatiguer les pivots

adverses et notre défense rigoureuse (Jeffrey, entre autres) nous à permis de partir en contre.

Costa a retrouvé sa « patte » en inscrivant trois shoots à distances pour lancer la partie et Morgan,

bénéficiant des rebonds pris par les grands (Séba-Dario-Lio), a enfilé les paniers. Toute la partie fut

très physique, à la limite du correct et, hélas, avec un arbitrage qui a manqué de logique car sifflant des broutilles et laissant passer des gestes antisportifs.

Les O.S. sont de nouveau compétitifs et les derniers matchs, si nous sommes complets, pourraient

nous voir remonter au classement. Une victoire dimanche contre Electrabel permettrait de fêter

notre souper et mon anniversaire de belle manière.

Alors tous au poste dimanche pour confirmer notre renouveau !

Match de Vendredi 04/12/2010 FAB FIVE – ASUB O.S. 60-59 sur arrêt de match.

Ce vendredi avait lieu le match remis contre le Fab Five. Une occasion de prendre notre revanche de notre courte défaite de dimanche et de prendre des points qui nous font cruellement défauts depuis quelques semaines.

Ce match se déroule de manière similaire que le précédant avec de bonnes et moins bonnes choses.Nous devons déplorer notre faible effectif (six joueurs) et pas de distributeur, mais Louis qui s’est chargé à cette tache, s’en est bien tiré.

Le Fab-Five était prenable ce vendredi mais des évènements vont perturber la fin de match alors que nous revenions à un point et ces évènements vont obliger les arbitres à arrêter le match (60-59).Je ne vais pas m’étendre sur ceux-ci mais espérons que cela ne se reproduira plus.

Nous avons deux belles rencontres à venir (BCAB et le derby) pour prouver notre volonté de bien jouer dans un esprit de fraternité qui est la force de l’ASUB.

Je compte sur toute l’équipe dimanche pour passer un bon moment de basket.

Amicalement.

Lionel-coach Os.

Match de dimanche 28/11/2010: ASUB O.S. – FAB FIVE

Ce dimanche matin frisquet, les Os (en devenir) recevaient l’équipe sympathique du Fab Five et ce match fut arbitré cette fois-ci!

Les Os accueillaient deux nouveaux joueurs: Louis et Sébastien .

Memeth, blessé, nous a fait le plaisir de venir soutenir l’équipe.

Nous pouvons compter sur huit joueurs mais avec un blessé et Eladhi qui boite un peu suite au match de la semaine dernière.

Le match commence en mode mineur et est fort équilibré mais les deux équipes ne proposent pas un beau basket et l’engagement était comparable avec la température extérieure. On rentre au vestiaire avec un léger déficit.

La deuxième mi-temps est plus engagée grâce à la combativité de Tom, ce qui nous permet de partir en contre-attaque mais la fougue ne permet pas toujours de concrétiser ce gain de balles.

Dans les dernières minutes, nous parvenons enfin à passer devant mais pour une courte durée car on rate trop de lancer francs et on commet trop de pertes de balles. Le Fab Five gère bien la fin du match et remporte cette rencontre.

A nous de prendre notre revanche vendredi et ainsi renouveler avec la victoire pour pouvoir fêter les bienvenues de Louis et Sébastien.

Lio. Coach Os.

Match du 21 /11/2010: ELECTRABEL – ASUB Old Stars 67-64 (1ère)

Ce dimanche matin (21 novembre 2010) avait lieu la rencontre Electrabel vs Asub Os.

Les Os se composent de 7 joueurs : Serge,Tom, Mehmed, Eladhi, Jeffrey, Morgan et Lio .

Le match commence de façon calme et équilibrée et le score n’évolue pas spectaculairement.

Nous avons été mené une grande partie du premier quart temps mais sur la fin grâce à une défense un peu plus serrée, l’équipe des O S peut souffler avec un peu d’avance.

A la reprise, les OS reprennent en force et ne ratent quasi rien. Par la maîtrise du rebond

(malgré C. Dupont) et les contre-attaques; ils prennent un bonne avance pour rentrer au vestiaire (12 pts).

Deuxième mi-temps : les choses vont un peu se ternir car Electrabel commence à shooter à trois points et à les inscrire!

Malgré cela, les O.S. restent devant grâce à l’alternance des contre-attaques et le jeu intérieur, ils peuvent se reposer deux minutes avec une légère avance.

Pour le dernier quart, le match est équilibré mais Electrabel commet moins de pertes de balles et gère mieux le temps ce qui entraîne qu’elle va faire le hold-up de la victoire dans les deux dernières minutes et remporter cette rencontre (67-64).

Lionel, coach 1ère OS.

Le mot du Secrétaire : Aurelien THIRION

Chers amis, bonjour!

Voici la quatrième année sportive où nous essaierons de vous laisser un maximum d’informations sur ce site. N’hésitez pas à me communiquer vos éventuelles photos pour compléter nos galeries avec tous les souvenirs sportifs ou amicaux qui font de l’ASUB un club si apprécié! C’est un site amateur, donc soyez indulgents!

Cette année, n’oubliez pas que l’on a mis en place les notions de Charte de l’ASUB ainsi qu’un formulaire d’adhésion qui doivent permettre de mettre en place un cadre dans lequel les nouveaux joueurs peuvent s’inscrire afin de participer à nos activités sportives et extra-sportives. Nous désirons acceuillir de nouveaux joueurs, mais éviter les visites « touristiques » qui nous empêchent d’organiser notre club avec sérieux.

Ce qui signifie que les nouveaux joueurs qui marquent un intérêt à nous rejoindre peuvent venir gratuitement jouer pendant deux entraînements. Après, il leur faudra se décider et s’engager en signant l’acte d’adhésion et en payant la cotisation.

BON AMUSEMENT A TOUS!

Le mot du BarAsub

Par Olivier RAEMDONCK & Serge BERTOUILLE

Amoureux du basket, frères et soeurs, amis et amies,

Vous en avez rêvé, il est arrivé !
Le petit se porte bien, les parents aussi.
Il mesure 2m sur 6m et pèse environ 250 kg.
Nous avons soigneusement préparé tous les détails pour son baptême.
Baptême réussi !
A boire, à manger, nous avions tout prévu.
Vous pouvez venir le voir un vendredi soir ou un dimanche midi.
Regardez les horaires de visite sur ce site.
Il dort peu, est malade la nuit s’il reste trop longtemps debout.
Au début, il faut s’habituer, prendre ses marques.
Mais après quelques mois, je suis certain qu’il nous donnera entière satisfaction.
Il réclame beaucoup de monde autour de lui !
Vous avez compris, je veux bien évidement parler……..
du BARASUB !!

On vous attends nombreux:
vous jouez au basket,
Secret Story ou Koh Lanta vous embête le vendredi soir,
Vous voulez une excuse pour éviter le repas dominical dans la belle famille,
retrouvez-nous autour du BARASUB…….1, 2, 3, carambole !!

TARIF DU BARASUB

Notre barman, ami et ailier Asub Tennis se plonge dans son rôle!

asub-basket.be

Hommage à Jacques Bellière

Par Nicolas Vandenbalck (Prés. de l’Asub 2010-…)

Chers amis,
Tout d’abord, laissez-moi vous souhaiter tous mes meilleurs vœux à vous et votre famille. Comme on dit : santé, bonheur en 2013.
Mais voilà 2013 est-là avec ses bonnes et ses mauvaises nouvelles.
Je commencerai par la plus mauvaise.
2012 s’est terminé par une très très triste nouvelle pour l’ASUB. Notre ami, un ancien grand président de l’ASUB, Jacques Bellière s’en est allé en cette fin de Décembre. Pour vous parler de Jacques, je m’inspirerai beaucoup de la biographie que notre cher Jean Pierre m’a faite de lui.
Né en 1922, il a fait des études d’ingénieur Commercial à Solvay et était un grand manager de société. Il était pour ses amis et tous les gens qui ont eut la chance de le côtoyer un vrai Démocrate, un vrai Humaniste, un vrai Libre-Exaministe, un vrai ULBiste…comme l’ASUB les aime. Il a hélàs connu la grande guerre et avec ses convictions comme moteur, il s’est très vite affirmé comme un Grand Résistant contre l’oppresseur au sein du Groupe G (un groupe de résistant de l’ULB pour lesquels un square porte leur nom sur le campus de l’ULB) entre 1943 et 1945. Il reçu d’ailleurs la Médaille « Verhaegen et King’s Commendation for brave conduct » remise par le Maréchal Montgomery lui-même. Respect, je dis !
Il était décrit par ses amis comme un homme lucide et courageux, avec, ce qui caractérise souvent les grands hommes, une grande modestie et discrétion. A tout ça, rajoutez une pointe d’humour et de dérision et vous avez notre ami Jacques. C’était sa recette magique…
Il aimait la culture, il était aussi un grand guindailleur et un vrai sportif pluridisciplinaire : Athlétisme au Racing , Hockey à l’ASUB , Basket au BUC (secrétaire) et à l’ASUB (Président), Voile à Nieuport , Golf et la Belotte (bridgée)! au Pickwick…..
Il a été le concepteur, le promoteur et l’ardent défenseur de ce que les anciens appellent « La Boucle Dynamique » à l’ASUB, assurant la relève systématique de nos équipes par de jeunes universitaires en les recrutant sur le campus. Et c’est sans doute en partie grâce a sa démarche que l’ASUB existe encore et toujours. Ces dernières années, vu le succès du club et vu le grand nombre de nouveaux joueurs il se déclarait « comblé et ravi ».
Nous avons perdu un Grand de l’ASUB, un amoureux de notre club et de notre philosophie…
Mais j’ai surtout une grande pensée pour sa famille et pour les Anciens de l’ASUB qui ont perdu plus qu’un Grand de l’ASUB, un grand Ami.